All for Joomla All for Webmasters

Education

Education, Formation professionnelle et Enseignement supérieur : De bonnes notes à consolider

132,647 milliards de FCFA ont été mobilisés par l’Etat pour financer le secteur de l’éducation entre 2012 et 2016. Un record qui a permis au Gouvernement de prendre en charge les préoccupations liées au développement d’un secteur central dans la consolidation de notre dynamique de croissance économique inclusive. Cette volonté du Gouvernement qui consacre plus de 20 % du budget national   (plus précisément 24 %) au secteur de l’éduction a permis d’aboutir à des résultats encourageants à travers la construction et l’équipement :

  • de 9538  salles  de  classe,
  • de 527 structures éducatives clé en main, dont 333 écoles élémentaires,
  • de 162 collèges de proximité et de 21 lycées clé en main
  • de 20 blocs scientifiques et technologiques (BST),
  • de 12 daara modernes,

La  réhabilitation  et  la  mise  à  niveau  de  47  structures (26  daara traditionnels, 10  collèges  de  proximité,  08  BST et  03  lycées),

  • la construction de 2859 ouvrages annexes comprenant 1 410 blocs d’hygiène, 818 blocs administratifs, 549 points d’eau, et 82 murs de clôture.

Ces investissements ont contribué à la diversification de l’offre éducative, et à la diminution  du  nombre  d’abris  provisoires,  dont  le  pourcentage  est  passé  de 18% en 2011 à 9,4% en 2016, tous ordres d’enseignement confondus.

Dans ce même registre, le Gouvernement a prévu d’investir 24,767 milliards FCFA, entre 2017 et 2019, en plus des 65 milliards FCFA prévus dans le cadre d’un Partenariat Public-Privé (PPP), pour la résorption des abris provisoires (6600 salles de classes) répartis dans 2714 établissements scolaires (écoles élémentaires, collèges et lycées).

De 2012 à 2015 : le Budget consacré à l’Education a augmenté de plus de 379 milliards FCFA soit 94,75 milliards par an. Par ailleurs, 108 milliards ont été mobilisés par l’Etat et ses partenaires pour financer le Projet d’Amélioration de la Qualité et de l’Equité de l’Education de Base (PAQEEB). Alors que plus de 10 milliards ont été engagés pour financer le Programme d’amélioration et de modernisation des daara (PAMOD).

Taux brut de scolarisation :

Indicateurs Pourcentage Progression annuelle
Taux brut de scolarisation/Primaire 88,10 1,7 point
Taux brut d’admission 105,0 0,5 point
Taux brut de scolarisation/Secondaire 35,0 3,0 points
Résultats CFEE 58,30 20,33 points
Résultats BFEM 51,85 8,65 points
Résultats BAC 36,76 4,96 points

 

Alphabétisation :

  • 303 apprenants formés sur un objectif de 13.860 soit un écart positif de 443.
  • Les autres projets ont formé 1.132 apprenants soit un gain de 7,33 %

 

Source de financement Montant
AFD 4 232 514 019
APIX  2 030 002 345
Autriche  15 500 000
Banque Mondiale GRS  15 457 198 943
BCI Décentralisé  9 189 448 875
BCI ETAT  25 447 027 957
Coopération chinoise  700 000 000
JICA  24 512 400 477
KFW  5 379 164 544
KOICA  33 000 000
ONG-Fondation-Mécène  3 213 430 126
PAISD  2 651 781 296
PME  35 142 327 667
Société Privée  236 000 000
USAID  4 407 571 935
TOTAL GENERAL 132 647 368 183

 

  • Tableau 2 : Répartition des investissements per capita et par région

 

Montant total investi Effectif d’élèves Montant investi

pour 100 élèves

Dakar 23 024 983 600 418 393 5 503 195
Diourbel 8 929 162 501  168 199 5 308 689
Fatick 12 555 456 871  192 770 6 513 180
Kaffrine 7 712 402 508 76 736 10 050 566
Kaolack 13 499 995 969 211 066 6 396 102
Kédougou 3 289 067 941 43 045 7 640 999
Kolda 7 697 238 399 167 297 4 600 942
Louga 10 856 266 330 148 644 7 303 535
Matam 7 954 508 939 114 381 6 954 397
Saint-Louis 7 060 747 478 216 323 3 263 984
Sédhiou 6 558 710 427 136 349 4 810 237
Tambacounda 6 381 728 677 134 132 4 757 797
Thiès 12 268 925 143  417 851 2 936 196
Ziguinchor 4 858 173 399 174 316 2 786 992
Sénégal 132 647 368 183 2 619 502 5 063 839

 

  • Acquisition mobilier scolaire pour une valeur de 4 095 550 000 FCFA
Année Tables-bancs Tables maitre Chaise maitre Armoire Tabouret
Nbre Nbre Nbre Nbre Nbre Valeur Nbre Valeur Nbre Valeur
2012 35602 35602 150 7500000 150  2250000  –
2013 45340 45340 4771 238550000 1079 16185000 815 61125000 515 7725000
2014 18278 18278 437 21850000 437 6555000 222 16650000 1634 24510000
2015 22359 22359 314 15700000 314 4710000 165 12375000 833 12495000
Total 121579 121579 5672 283600000 1980 29700000 1202 90150000 2982 44730000

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

  • Réhabilitation et extension des universités pour renforcer les capacités d’accueil des étudiants :
    • Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) :
      • 2,560 milliards pour achever les nouvelles infrastructures pédagogiques
      • Réception de sept (07) nouveaux pavillons
      • Démarrage construction du programme de 41.000 lits
    • Université Assane Seck de Ziguinchor :
      • Construction et équipement de locaux pédagogiques
      • Réception de deux (02) bâtiments pour l’hébergement des étudiants
      • Démarrage construction du programme de 1.000 lits

 

  • Université Alioune Diop de Bambey
    • Construction de locaux pédagogiques
  • Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB)
    • Construction de locaux pédagogiques
    • Achèvement de l’UGB II
    • Construction de trois (03) pavillons de 156 lits chacun
    • Démarrage construction du programme de 2.000 lits
  • Université de Thiès
    • Construction de locaux pédagogiques
    • Réhabilitation de l’Hôtel du Rail d’une capacité de 250 chambres
    • Démarrage construction du programme de 1.000 lits
  • Ecole Polytechnique de Thiès
    • Construction de nouvelles infrastructures
    • Démarrage construction du programme de 500 lits

 

  • Création de nouvelles institutions d’enseignement supérieur
    • Université du Sine Saloum EL Hadj Ibrahima Niasse
      • Programme de construction de 10.000 lits
    • Université Amadou Makhtar Mbow
      • Construction en cours pour un coût global : 65 milliards FCFA
      • Programme de construction de 10.000 lits
    • Amélioration des conditions de vie des enseignants du Supérieur
      • Finalisation de la 2ème Cité des enseignants à Mermoz
      • Construction de Résidences et de Maisons des enseignants à Bambey et Ziguinchor
      • Augmentation de la subvention pour les prêts DMC
      • Prise en charge des titres de transports en cas d’évacuation sanitaire (Subvention de 100 millions versés à la Fonction publique)
      • Prise en charge par le Trésor des factures des Hôpitaux
      • Financement annuel de 10 à 15 projets de recherche (à hauteur de 20 millions par projet)
      • Appui à la promotion de plus de 100 enseignantes chercheures et doctorantes

 

  • Université Virtuelle du Sénégal (UVS)
    • Ouverture de 12 Espaces numériques ouverts (ENO)
    • Effectif de 11.000 étudiants en 2016
  • Autres chantiers de l’Enseignement supérieur
    • Prise en charge de 38.369 bacheliers dans les établissements privés
    • 313 étudiants dotés en ordinateur
    • 100 laboratoires de travaux pratiques en cours de construction
    • 100 nouvelles filières créées
    • Démarrage du programme de construction de 14 ISEP
  • Centres universitaires délocalisés :
    • Université Assane Seck de Ziguinchor d’un coût de 2 milliards
    • Antenne de l’UGB de Guéoul d’un coût de 5,4 milliards financés par l’Etat
  • Cité du Savoir de Diamniadio
    • Travaux en cours : Projet estimé à 45 milliards FCFA dont 9,5 milliards mobilisés par l’Etat
    • Construction du Centre national de calcul scientifique

FORMATION PROFESSIONNELLE

  • Construction d’un Pôle des métiers à Diamniadio
  • Construction d’un Centre sectoriel en Mécanique et Poids lourds
  • Construction de cinq (05) centres de proximité à Agnam, Sinthiou, Toucar, Kaolack et Diawara
  • Démarrage des CEP de Gossas et Notto ; livraison prochain de Sédhiou
  • Construction d’un Centre sectoriel en machinisme agricole à Diama
  • Construction de deux (02) Centres sectoriels en Tourisme à Saint-Louis et Ziguincgor
  • Construction de deux (02) Centres sectoriels en Horticulture à Nétéboulou et Thieppe
  • Réhabilitation de cinq (05) lycées techniques : Maurice Delafosse, André Peytavin, Limamoulaye, Maba Guirassy, Abdoulaye Niasse
  • Réhabilitation des  centres  de  formation  de  formateurs  de  Guérina (Bignona) et CAP ENFEFS (Thiès)
  • Achèvement des  travaux  des  2  lycées  professionnels  de  Sandiara  et Fatick pour un cout global de 5,784 Milliard FCFA en 2017
  • Amplification de la Maison de l’outil sur l’ensemble du territoire national
  • Installation d’ateliers modernes de couture à Dakar, Thiénéba, Dioffior, Gossas, Mékhé, Touba et St-louis
  • la création  d’un  nouveau Fonds  de  Financement  de  la  Formation professionnelle et technique (3FPT) doté de 6 milliards (hors CFCE), qui dans  sa  phase  opérationnelle  a  pu  financer un  nombre  important  de projets

Ce niveau d’engagement gouvernemental aura le mérité de créer les conditions d’un renouvellement de l’offre de formation professionnelle qui est une alternative porteuse d’espoir de reconversion socio-économique pour les jeunes sénégalais.

  • ARTISANAT :
  • Equipements d’unités de production et d’entreprises artisanales
    • Equipement des artisans de la filière cuir et peaux de Mékhé (150 millions) et de la filière Bois (30 millions)
  • Construction de quatre (04) villages artisanaux à Somone, Salémata, Pointe Sarène et Cap-skiring
  • Construction de sites d’exposition et de commercialisation à Mékhé, Thionk-Essyl et malicounda
  • Réhabilitation des Chambres de Métiers de Louga, Sédhiou, Thiès, Diourbel, Kaolack, Ziguinchor, Tambacounda
  • Réhabilitation des Villages artisanaux de Bambey, Podor, Kébémer, Tivaouane et Rufisque

 

Leave a comment

12 − 6 =